JE VIS MA VINAIGRETTE

L’autre jour, face à une contrariété passagère, je me suis surpris à fredonner : « Des fois, je vis des hauts ; des fois, je vis des bas ; mais la plupart du temps, je vis ma vinaigrette! » Vous vous souvenez certainement de cette magnifique comédie musicale toute pleine de vitalité, de rythmes et de danse endiablée. Cet air m’a accompagné depuis des dizaines d’années dans les hauts et les bas de la vie, et il me semble que je lui dois de ne pas avoir désespéré à certains moments.

La première fois que je l’ai entendu, à la radio sans doute, j’ai été surpris du titre. Qui aurait jamais cru célébrer la vinaigrette? Et pourtant... C’était à une époque de ma vie où j’arrivais tout juste à faire vivre la famille. Pas de luxe, pas de folies, nous n’avions même pas les moyens de faire face à une catastrophe comme il est censé en arriver parfois dans la vraie vie.

Pour notre anniversaire de mariage, toutefois, après une bonne discussion, nous avons décidé de nous payer la folie d’aller voir ce spectacle à la Butte à Mathieu de Val-David. Marc Drouin et les Échalottes nous ont transmis leur folie et leur vitalité. C’est ainsi que, plusieurs années plus tard, quand mes enfants venaient se faire consoler pour quelque difficulté ou mésaventure, pour me donner un temps de battement, pour réfléchir, je leur disais spontanément : « Vis ta vinaigrette ». Les confidences et les discussions qui suivaient prenaient une direction particulière, toujours positive. Ensuite, ils repartaient avec leur petit bonheur (ou grand malheur). Jamais ils ne m’ont reproché d’avoir été cavalier avec eux, de ne pas leur avoir donné le plus judicieux des conseils : « Vis ta vinaigrette! »

Dans une vinaigrette, il y a l’acide du vinaigre (celui du pisse-vinaigre), il y a la déception et la rugosité de la vie. On y trouve, par contre, la douceur de l’huile d’olive, le baume des petites joies et des grands bonheurs qui fait contrepoids et qui lubrifie notre existence. Le poivre, mais aussi le sucre pour compenser et équilibrer. Qu’on le réalise ou non, la vinaigrette réussit toujours à créer l’harmonie et permet de tellement bien relever le goût de la salade de la vie.

Pierre Imbeau (^I^)

 

aller à l'index du sous-sol ** aller en haut de la page ** aller à l'accueil