MALAISE ORDINENTIEL ch.I

suivi de Grain de sel de André Julien

Ma semaine se termine dans un chaos total, une insécurité effrayante; au fait, le mot « dépression nerveuse » qualifierait mieux mon état actuel : j'ai changé d'ordinateur! Nous connaissons presque tous, les affres de ce changement épouvantable qui survient à peu près à tous les deux ans. Pour moi, la dernière fois, c’était l’an dernier : il ne s’agissait que de la mémoire vive et des cartes de son et de vidéo, et pourtant, j'avais trouvé cela très pénible...

Imaginez mon désarroi cette semaine : Tout ce qui me reste de mes fidèles compagnons électroniques : mon imprimante, mon écran et les deux pauvres petits haut-parleurs en acolytes de chaque côté. Et encore, cela ne fait que quelques mois que je connais cet écran... l'autre ayant passé l'arme à gauche à la suite d'une « cataracte » inopérable après six années de loyaux services.

Ce qui vient ajouter de l'huile, que dis-je, de l'huile, du gaz propane sur le feu de mon anxiété, c'est que j'ai décidé de faire moi-même l'installation des logiciels. En effet, j'ai pris la résolution de ne conserver que mes fichiers et dossiers... Les logiciels, je veux les réinstaller à neuf, comme l'ordinateur. De toutes façons, mon ancien ordi était mûr pour un grand ménage et une révision complète de l'architecture de ses disques. Ce qui avait du sens quand on comptait la mémoire en megs devient complètement désuet quand on compte en gigas! De plus, les fois précédentes, en voyant les techniciens professionnels « taponner » pour installer mon ordinateur, je m'étais dit que je ne pourrais pas faire pire... Eh bien ! Croyez-moi, je me trompais... Je peux faire pire!

Depuis que Gaston m'a apporté « Anatole the third » avant-hier soir, j'ai très peu dormi et très peu avancé dans l'éducation de ce monstre d'acier. Il m'est arrivé en « tabula rasa », c'est-à-dire avec Windows 95 tout nu. Et, exactement 36 heures après, je vous écris ce mot sur une vieille version de Word que j'ai oublié d'effacer de mon disque rigide de sécurité!

Autrement, j'aurais dû vous pondre mon Grain de poivre sur WordPad ou encore NotePad qui, eux, viennent avec Windows... Donc, que je n'ai pas encore réussi à installer Office qui m'a été prêté par des amis.

N'exagérons pas trop, tout de même : j'ai réussi à installer MSExplorer et Netscape Communicator; je me suis aussi branché sur Internet (grâce à Jocelyn et Gaston appelés à mon secours), et j'ai même étrenné la fonction de courrier de Netscape. J'aurais préféré Outlook, mais il vient avec MsOffice, donc je m'en passe pour le moment. Pourquoi Outlook? On m'a assuré que je pourrais n'utiliser qu'un seul carnet d'adresses pour le courrier et toutes mes autres activités. Mon vieux Eudora, bâtisseur de la première liste des Amis Internautes Poivre & Sel, messager des Propos du samedi, fidèle compagnon des beaux jours de la conception et de la naissance des conversations de Poivre & Sel, fait donc, lui aussi, partie du passé.

Même ICQ résiste : cet outil quotidien de travail et de communication avec Lise, refuse de collaborer et de se rappeler la voix de son serveur, bref, je soupçonne tous ces logiciels de s'être donné le mot pour venger la piètre opinion que j'ai des techniciens en informatique!

Pierre Imbeau (^I^)

 

Grain de sel de André Julien

Nous sommes prisonniers dans une spirale qui n'en finit plus. Des programmes plus lourds, de nouveaux périphériques, tout nous pousse inexorablement vers une quincaillerie démentielle sans objet avec nos besoins actuels, mais basés sur nos rêves.

Regardons-y de plus près. J'ai comme vous un Pentium 120 avec un 32 megs de « RAM », c'est très, très respectable. D'accord qu’un modem 28,8 est moins performant qu'un 56, mais les nouveaux systèmes sont bien tentants. Vous avez acheté un 350... Je pensais, cette semaine, à un 400. Ma femme me disait, hier : pourquoi changer? Est-il brisé? S'il n'est pas brisé, pourquoi le changer?

Dans le fond, elle a raison : pourquoi ai-je besoin d'un appareil de 10 gigas, alors que je n’emploie que 600 megs sur mon appareil actuel? Pourquoi désirer 168 megs de « RAM «, alors que 32 font mon affaire? Un système comme celui-là me permettrait d'éditer les films de mon caméscope, « So what? « Que ferais-je d'un DVD me permettant d'obtenir une image éblouissante et un son numérique inégalé sur mon téléviseur, à partir de mon ordinateur, moyennant une carte vidéo améliorée et 239 $ de plus? Et surtout, et surtout : Comment apprivoiser un nouveau système opérationnel, le 98, alors que j'utilise OS2 depuis plus de 10 ans?

Je suis comme un vieux cheval retournant toujours à l'étable après un voyage au village. Il faut que j'y pense encore...

André Julien  

aller à l'index du sous-sol ** aller en haut de la page ** aller à l'accueil